Rechercher

écoutez

Ressources en ligne

Vous souhaitez télécharger des livres sur une liseuse, une tablette, un smartphone ? Inscrivez-vous en choisissant le formulaire selon la médiathèque que vous fréquentez   Alfortville, Créteil   Limeil-Brévannes, Médiathèque mobile.

     Informatique, cours de langues, code de la route, musique, soutien scolaire, remise à niveau....

 

        Presse en ligne : plus de 800 titres, accédez à deux revues par mois et par carte de médiathèque

 

  Eurêka Val de Marne

Partager "Ressources numériques" sur facebookPartager "Ressources numériques" sur twitterLien permanent
AccueilDernières critiques

Dernières critiques

 

La foire aux vanités (Thackeray, William Makepeace)

note: 5La foire aux vanités BARIDA LAURENT - 9 décembre 2019écoutez

Un classique de la littérature anglaise du XIXe siècle, au même titre que Jane Austen, Thomas Hardy et bien sûr de Charles Dickens ; William Thackeray, nous apporte sa verve et son jugement de la société de son époque. Une satire que nous retrouvons également avec Honoré de Balzac - la Comédie Humaine…
Sous le règne de George III, en Angleterre, nous allons partager le départ dans la vie, de deux jeunes filles ; aux caractères diamétralement opposés, Miss Amelia Sedley et Rebecca Sharp. La première issue d’une famille bourgeoise, charmante, aimable, souriante, généreuse ; bref une naïve « madeleine », […était en même temps, beaucoup trop humble, trop soumise pour oser concevoir une opinion personnelle] ; et Miss Rebecca d’origine modeste, charmante, intelligente, et surtout sans scrupule.
L’ascension de Miss Rebecca, grâce à ses mensonges, ses intrigues et surtout, d’un égoïsme démesuré, vont la porter au pinacle des honneurs. A l’opposé de sa sœur de cœur, qui va connaître les affres de la ruine et du désespoir.
Une critique sans pitié de la société anglaise, dont la vanité en l’occurrence, peut être transposable aux autres cours européennes ; où seuls l’apparence, les préjugés et le pouvoir de l’argent consacrent à ces sociétés, un parfum inégalé de la bêtise et de l’injustice humaine.

Combien de pas jusqu'à la Lune ? (Trébor, Carole)

note: 4Bel hommage rendu à une grande mathématicienne méconnue ! Claire - 9 décembre 2019écoutez

Il a fallu le film "Les figures de l'ombre" pour découvrir cette mathématicienne qui en plus de lutter en tant que femme pour que ses travaux soient reconnus par ses confrères a dû affronter la ségrégation raciale qui a longtemps sévi aux Etats-Unis. Un roman historique pour ados à mettre entre toutes mains.

Le coeur de l'Angleterre (Coe, Jonathan)

note: 4un roman au coeur du Brexit Claire - 9 décembre 2019écoutez

Un roman palpitant où Jonathan Coe poursuit la vie de personnages déjà rencontrés dans ses romans précédents et qui se trouvent confrontés au vote pour le Brexit. C'est aussi une belle histoire sur la recherche du bonheur et de l'amitié.

Othello (Cukor, George.)

note: 3Une adaptation Jekyll-Hyde en demi-teintes GUHENNEC CHRISTIAN - 8 décembre 2019écoutez

S'il adapte avec inventivité et une grande maestria l'argument même de la pièce de Shakespeare (OTHELLO est un janus mi-noir mi-blanc dont la jalousie maladive révèle la duplicité), CUKOR peine à nous rendre crédible ces 2 aspects du comédien. Ces passages trop brusques du bien au mal, de l'ombre à la lumière ont été bien mieux illustrès et surtout plus subtilement par d'autres grands cinéastes qui se frottaient dans les mêmes années (1945 -1947) à la psychanalyse sauce hollywood. Reste que CUKOR est un grand directeur d'acteurs et d'actrices et sait mettre en valeur - et en images - le monde du théâtre qu'il connait mieux que quiconque. Un film à voir pour cette science de la mise en scène.

Le grand amour (Etaix, Pierre)

note: 5Un amour fou...et sage GUHENNEC CHRISTIAN - 8 décembre 2019écoutez

"Trop de couleur nuit au spectateur" (Jacques TATI). Avec le premier de ses films plein de couleurs chatoyantes, ÉTAIX ne suit pas les conseils de son maître en cinéma - lequel avait d'ailleurs fait une première entorse à sa propre règle dès le splendide MON ONCLE. Fidèle à sa "philosophie" du gag - et une nouvelle fois épaulé dans sa mise en scène par Jean-Claude Carrière - ÉTAIX prend à bras (tout) le corps de son héros keatonien pour conter en couleurs choisies et en bifurcations habiles et déroutantes l'argument d'un très simple vaudeville (un monsieur tombe amoureux de sa secrétaire) en le déclinant- sous toutes les coutures- d'un humour tendre, surréaliste et parfois vachard. Ce cinéaste exceptionnel de maîtrise et d'invention est le prince des matriochkas : 1000 films en un.

Une aventure d'Astérix le Gaulois n° 34
Une Aventure d'Astérix. (Goscinny, René)

note: 1Mauvais Geo - 5 décembre 2019écoutez

Un album très en dessous des autres. Il n'aurait pas dû être inclus à la collection d'origine mais comme une sorte de hors série. Mauvais.

Le soupirant (Etaix, Pierre)

note: 5Le monolithe d'une poésie lunaire GUHENNEC CHRISTIAN - 4 décembre 2019écoutez

Que ce film à l'instar des premières œuvres de TATI ne soit pas plus connu et célébré est un mystère et un (petit) scandale.Chaque plan ici recèle une, deux, trois trouvailles : le spectateur à chaque instant secoué,brinquebalé, émerveillé par tant d'invention et - sortons la fanfare - de génie poétique. Bien sûr, ETAIX ne vient pas de nulle part et l'on pense au grand cinéma muet américain - celui de Harry LANGDON, d'Harold LLOYD surtout de Buster KEATON- mais aussi à FEUILLADE et à ses feuilletons d'une vie révée. Un très grand film plein de rêves et de demi-sommeil ou " le réel et l' imaginaire […] cessent d' être perçus contradictoirement "(André Breton)

The route to the harmonium (Yorkston, James)

note: 59ème album du songwriter écossais, magie assurée! MiaMaï - 3 décembre 2019écoutez

Les ballades toutes en légèreté de l’artiste s'inscrivent dans une certaine intemporalité. Les arrangements partent de simples notes de piano ou de quelques cordes pour évoluer vers des sonorités complexes semblant vouloir nous cerner pour mieux nous envahir.

Comme à son accoutumée, James Yorkston ne se contente pas d’une simple guitare et utilise, entre autres, dulcitones, harmoniums, autoharpes. Loin d’être de simples gadgets, ils donnent une ampleur et une émotion supplémentaire aux 12 chansons d’un disque remarquable de bout en bout.

Designer enr. CD (Harding, Aldous)

note: 5Grâce et folie douce MiaMaï - 3 décembre 2019écoutez

Aldous Harding est une chanteuse néo-zélandaise qui s’est fait connaitre en 2014 avec un premier album éponyme, dans lequel on pressentait toute la grâce et la folie douce.

Héritière d'une folk vagabonde et à la charge émotionnelle extrême, celle-ci dessine de sa plume des chansons douces et sensibles évoquant l’addiction affective, la solitude, les tourments mais sans tomber aucunement dans le pathos. Au contraire sa musique est toujours dans des couleurs chaudes, lumineuses et reste dans une forme de simplicité et d’évidence.

Du point de vue instrumental, guitares acoustiques, pianos et voix dominent l’ensemble, le style est épuré et va droit à l’essentiel.

Une aventure d'Astérix le Gaulois n° 36
Une Aventure d'Astérix. (Ferri, Jean-Yves)

note: 3C'est bien mais... Geo - 2 décembre 2019écoutez

J'ai beaucoup aimé les références culturelles à la guerre des Gaules la tradition orale gauloise opposée à l'écrit romain, le personnage caricatural d'Assange qui aurait pu s'appeler plus simplement wikilix.
Par contre la partie Astérix et Obélix est moins fun.

Une aventure d'Astérix le Gaulois n° 37
Une Aventure d'Astérix. (Ferri, Jean-Yves)

note: 3Correct Geo - 2 décembre 2019écoutez

On a le plaisir d'avoir droit à plein d'étrangers rassemblés pour une course. De loin, ça ressemble à Astérix aux jeux olympiques, de plus près, si quelques gags font mouche ce n'est pas non plus extraordinaire ou marquant. Les deux précédents étaient meilleurs

De cape et de crocs. (Ayroles, Alain)

note: 4Eusebe origins Geo - 2 décembre 2019écoutez

On retrouve notre petit lapin préféré qui passe de galère en galère. Si l'esprit de cape et de crocs est intact si l'ensemble des clins d'oeil aux 10 tomes précédents font plaisir, Lope et Armand nous manquent...

Uatu (Aurélie & Verioca)

note: 5Lorsque chanson française et musique brésilienne s'hamonisent à merveille! MiaMaï - 30 novembre 2019écoutez

Plus intimiste et profond que leurs deux précédents essais, Uatu s'affirme comme l'album de la maturité, celui où les deux complices assoient définitivement leur style. Entre bossa nova et samba, déchirées par des textes à la saudade lumineuse, les mélopées douce-amères de Uatu distillent un charme et une poésie de tous les instants. »

Eton alive (Sleaford Mods)

note: 55ème album du duo décapant Sleaford Mods. Les Clash de notre époque MiaMaï - 30 novembre 2019écoutez

Sur un son minimaliste et sans fioritures, le chanteur parolier Jason Williamson & le compositeur maître du sample Andrew Fearn nous délivrent leur formule détonante et anti-commerciale : des diatribes contre les politiques anti-sociales britanniques sous toutes leurs formes ainsi que des textes courts et efficaces dénonçant la sur-consommation quotidienne ou cette fâcheuse tendance à vouloir afficher des valeurs sociales et bienveillantes tout en cédant aux sirènes du libéralisme et au chacun pour soi.

La maladroite (Seurat, Alexandre)

note: 4Histoire bouleversante. DUSSAUT AURÉLIE - 29 novembre 2019écoutez

Histoire vraiment captivante et émouvante.
Du début à la fin ont découvre le parcours difficile de Diana, sa solitude dans sa propre famille et les personnes qui auront un regard bienveillant sur elle. J'ai lu ce bouquin en trois jours et j'ai également vu le film. Le film comme le livre m'ont beaucoup toucher. Malgré son coté difficile je conseille vraiment ce bouquin.

Une Aventure d'Astérix. (Ferri, Jean-Yves)

note: 3La première sans Uderzo Geo - 26 novembre 2019écoutez

C'était osé de faire reprendre le monument Astérix par un autre auteur, un autre dessinateur. Ils ont commencé sûrement avec un "Astérix chez les (....)" qui sont généralement les plus funs à lire (Bretons, Corse, Hispanie, etc...). Pari plutôt réussi pour moi, d'accord ce n'est pas la meilleure aventure Astérix, mais on y retrouve assez pour donner au nouveau duo la chance de continuer.

Spirou et Fantasio n° 49
Spirou et Fantasio à Tokyo (Morvan, Jean-David)

note: 3Correct Geo - 26 novembre 2019écoutez

Je ne suis pas fan du côté surnaturel mais cela fait plaisir de se balader dans les rues de Tokyo et passer en revue la culture japonaise. Les plus jeunes auront l'occasion d'apprendre pas mal de choses.

Une aventure d'Astérix le Gaulois n° 33
Une Aventure d'Astérix. (Uderzo, Albert)

note: 2Hommage à Disney Geo - 26 novembre 2019écoutez

Asterix qui rencontre Mickey aidé de Superman face aux méchants mangas. Je peux comprendre ce qu'a voulu faire Uderzo, mais ça manque de subtilité, c'est assez plat. Albert est à bout de souffle et ça se voit un peu trop. Les enfants resteront charmés, les adultes moins.

Le Spirou de.... (Yann)

note: 4Spirou reste un groom belge Geo - 26 novembre 2019écoutez

Spirou est groom dans un hôtel de Bruxelles sous l'occupation nazie. Quel plaisir de retrouver notre héros dans ses origines : un groom belge. On regrettera un peu que les personnages féminins sont un peu faiblards mais on retrouve vraiment la dynamique des premiers spirou avec en plus une couleur culturelle fortement marquée belge que j'avais oublié. Un très bon hors-série. J'aimerais en lire plus des comme ça.

Les affranchis (Scorsese, Martin)

note: 4Un classique à voir mais... Geo - 26 novembre 2019écoutez

Oui lorsque l'on parle d'un film de mafia, d'un film de Scorsese ou d'un film de De Niro / Joe Pesci, les Affranchis viennent dans le top 5 à raison : que ce soit la photo, l'interprétation des acteurs (Joe Pesci plus que les autres) ou la réalisation prenante, on ne peut qu'apprécier. Mais, vu que ce film a contribué à créer la formule du "film de mafia" et que tous les films qui sont sortis par la suite sont construits sur le même schéma, le voir aujourd'hui donne une petite impression de déjà vu ou de réchauffé avec quelques longueurs. Ce film reste un film à voir absolument.

Une enquête du commissaire aux morts étranges. (Barde-Cabuçon, Olivier)

note: 3Humeur noire à Venise BARIDA LAURENT - 25 novembre 2019écoutez

La Sérénissime, va être le théâtre d’énigmes, que le chevalier de Volnay, le commissaire aux morts étranges, va tenter de résoudre, avec l’aide de son assistant, un moine empli de doutes et de sagesse.
A la demande de son ancienne maîtresse, la charmante Chiara, Volnay va devoir trouver le ou les coupables d’étranges pendus aux ponts de Venise ; mais, également du mystère de la mort du comte de Trissano.
Voyage également, où coexiste le règne des fêtes galantes et des jeux de hasard, des masques et des loups ; bref, d’une grande liberté de mœurs.
Voyage enfin, dans cette tragi-comédie, avec un personnage haut-en-couleur, Carlo Goldoni ; agrémenté en outre de fréquentes citations de Shakespeare.
Lecture agréable, avec un style fluide ; où cependant de grandes descriptions de l’organisation de la vie politique de la Sérénissime se font au détriment des énigmes, voire des relations amoureuses. Celles-ci trouvant un dénouement trop rapide ver la fin du roman.
Un bémol sur l’évolution des arcanes, une description des faits réalisés aux dépens de l’action ; mais peut-être faut-il s’imprégner de l’atmosphère de Venise et laisser vagabonder nos pensées sur les eaux tumultueuses de la lagune millénaire.

Le travail m'a tué (Prolongeau, Hubert)

note: 5Un livre touchant et juste HASSON NATHAN - 23 novembre 2019écoutez

Une BD avec un dessin simple où l'on suit Carlos et sa carrière professionnelles, qui démarre (bien).
Mais les méthodes de management, les objectifs individuels toujours en hausse et l'envie du personnage de toujours prouver de quoi il est capable vient frapper le lecteur.
Cette BD décrit un glissement vers le vide, où le système de la performance au travail absorbe les êtres humains qui se laissent inconsciemment submerger.
Un témoignage glaçant mais réel du monde du travail

Les Indes fourbes (Ayroles, Alain)

note: 5Tout simplement génial ! HASSON NATHAN - 23 novembre 2019écoutez

Quand Ayroles et Guarnido se rencontrent cela crée un mélange explosif et une BD magistrale.
Loin du format franco-belge Les Indes Fourbes embarque le lecteur dans une épopée comique, presque absurde sur fond d'Eldorado.
Un dessin sublime, des textes poétiques, de l'aventure, de la romance, de l'action. Tout est rassemblé pour une lecture des plus surprenante et une très belle découverte. A lire sans hésitation.

Le patient (Le Boucher, Timothé)

note: 5Après ces jours qui disparaissent un nouveau coup de coeur. HASSON NATHAN - 23 novembre 2019écoutez

Après - Ces jours qui disparaissent – qui avait marqué l'année 2018 avec le Prix des libraires de BD, Prix BD’Gest du meilleur album et Prix Utopial du meilleur album. Timothé Le Boucher revient sur une nouvelle fresque psychologique intense. Les personnages sont tous crédibles, profondément humains, marqués par leurs expériences, leurs vies, leurs drames. Au fur et à mesure de la lecture l'intrigue gagne en intensité.
Gros coup de cœur pour cette BD

Moby Dick (Melville, Herman)

note: 1Á éviter COHEN MICHEL - 23 novembre 2019écoutez

Traduction déplorable : erreurs (par exemple "cercueil" au lieu de "recueil", "tons de mat" au lieu de "têtes de mât"), lourdeurs, syntaxe erratique... Environ une erreur toutes les deux pages!
Pour le moins désagréable et, bien sûr, ralentit la compréhension.
J'essaie chez Gallimard, ça doit être plus sérieux.

Le cercle de la croix (Pears, Iain)

note: 4Un roman historique et philosophique Jean-Jacques - 21 novembre 2019écoutez

Ce livre, de plus de 900 pages, est en fait la réunion quatre romans, chacun consacré à la narration par un des quatre protagonistes, qui évoquent à tour de rôle la mort brutale d’un professeur d’Oxford en 1663. Ils retracent aussi de nombreux autres événements, certains futiles, d’autres plus graves, voire des complots ourdis pendant la période de guerre civile récente puis de la restauration de la royauté. Ils expriment leurs points de vue, révélateurs des modes de pensée de cette époque : la pensée rationnelle, à prétention scientifique, commençait à se développer vis-à-vis de la pensée magique ou de la foi religieuse. Ce faisant, ils nous montrent aussi combien l’idée que chacun peut se faire sur un même événement peut être différente d’un individu à l’autre, et à la suite de quels mécanismes. Peu à peu, le lecteur se fait sa propre idée, mais le dernier roman lui apprend que lui aussi s’est probablement laissé abuser, le dernier narrateur nous dévoilant les ultimes secrets de cette histoire.
La lecture de ce copieux ouvrage n’est pas portée par une trame romanesque qui nous tiendrait en haleine de chapitre en chapitre. Pourtant, à la condition d’être amateur de ce genre mêlant évocation historique, trame dramatique, et réflexion philosophique, on se laisse progressivement captiver par cette énigme portant sur les faits proprement dits, mais aussi sur les détours de la pensée des protagonistes.

Emerveillements (Kao, Sandrine)

note: 5Une bulle de douceur Blandine - 21 novembre 2019écoutez

Un album ou une BD ? On ne sait pas vraiment.
En revanche il s'agit d'un livre envoûtant, touchant qui plaira autant aux enfants qu'aux plus grands.
On s'émerveille à chaque page, et on le termine avec du baume au cœur.

Le prince et la couturière (Wang, Jen)

note: 5La liberté d'être soi ! Annie - 21 novembre 2019écoutez

Une histoire de découverte et d'affirmation de soi au dessin travaillé.
Une bande dessinée (one shot) qui a reçu le Fauve jeunesse 2019 au festival d'Angoulême.

Une nuit en Crète (Hislop, Victoria)

note: 4Une série de contes aux senteurs de méditerranée Jean-Jacques - 21 novembre 2019écoutez

Les dix nouvelles au total de ce livre portent sur le lien, souvent caché, enfoui, voire en devenir, entre au moins deux protagonistes de la courte histoire. Toutes n’ont pas la fin au caractère abrupte, voire incongru propre à une nouvelle : certaines nous laissent en effet un peu sur notre faim, d’autres sont trop proches de la « bien-pensance », bien que ce soit finalement d’une façon toutefois prévisible, car elles évoquent le poids des traditions qui détournent deux êtres de leur destin. Heureusement, certaines nous prennent par surprise ! Mais toutes sont remarquablement écrites, avec le talent de conteuse de Victoria Hislop, qui sait nous attacher aux personnages en projetant en nous des images de méditerranée.

Le faiseur de rêves (Taylor, Laini)

note: 5Un univers riche et onirique Blandine - 21 novembre 2019écoutez

C'est un peu sur la pointe des pieds que l'on entre dans l'univers du Faiseur de Rêves et puis finalement quelques pages suffisent pour nous permettre de plonger totalement dedans.
Une ville mystérieuse dans un monde lointain, des créatures fantastiques et des dieux, tout une mythologie finement amenée et construite... Le Faiseur de Rêves nous fait voyager, rêver, dans un monde remplit de surprise et de délicatesse.

La ligue des super féministes (Malle, Mirion)

note: 5La "super chouette" BD Blandine - 21 novembre 2019écoutez

Une "super" chouette BD qui aborde toutes les facettes du féminisme.
Les dessins illustrent de manière très drôle le propos, à la fois très juste et pas du tout moralisateur.

River (Castillon, Claire)

note: 5Surpriiiiiiise ! Annie - 21 novembre 2019écoutez

Le récit tendu, à la fois affectueux et agacé d'une jeune fille pour sa sœur, si brillante et si "différente", harcelée par des garçons cruels.
A chaque page tournée on s'attend à un drame, la tension monte de la méchanceté à l'abject...jusqu'à une surprise totale dans le récit qui invite à repasser l'histoire sous un autre angle.
Un récit marquant et éclairant sur le harcèlement et les troubles du comportement..

D'après une histoire vraie (Polanski, Roman)

note: 2Un Polanski en demi-teintes GUHENNEC CHRISTIAN - 20 novembre 2019écoutez

Sans être un film important de ce réalisateur si anxiogène et dont l'oeuvre reprend -en d'infinies variations - les thèmes de la manipulation mentale et d'une angoisse existentielle originelle, D'après une histoire vraie tisse une toile de cauchemar en un vrai thriller. Manipulateur achevé, Polanski connait tous les tours d'un scénario qu'il a jadis concocté bien plus brillamment (REPULSION, CUL DE SAC, THE GHOSTWRITER). On se laisse toutefois conduire sans déplaisir (mais avec frissons) dans ce nouveau huit clos du diablotin polonais.

Lux. (Armentrout, Jennifer L.)

note: 5A lire absolument ! CHATELAIN CÉLINE - 16 novembre 2019écoutez

Dans un premier temps, le synopsy ne m'avait pas plus attiré que ça mais après avoir commencé ma lecture se fût le retournement de situation !
Il y a une réelle alchimie entre les protagonistes et on s'attache à l'ensemble des personnages, l'écriture et l'intrigue menée par jennifer L armentrout est facile à suivre et à plonger dedans !
Cette série de livre est très vite devenue l'une de mes préférées . Je le conseil vraiment ! l'auteure a crée son propre univers accompagné de ce que l'on aime : beau garçon et fille avec du caractère !

Acadie (Hutchinson, Dave)

note: 5pépite malicieuse Annie - 14 novembre 2019écoutez

La collection "une heure lumière" du Bélial' nous propose encore une fois une heure de lecture réjouissante.

Où il est question d'habitants très spéciaux ayant quitté la terre il y a cinq siècles et se préparant à fuir leur Colonie dans l'urgence une nouvelle fois.
Humour, parodie, suspens et surprise ! Le petit roman de SF à offrir cette année.

Cicatrices (Touré, Dali Misha)

note: 4polygamie ordinaire Annie - 14 novembre 2019écoutez

Quelques moments de vie d'une jeune fille née dans une famille polygame, en France.
Un roman initiatique dans lequel le personnage principal se heurte à un patriarcat extrême allié une violence familiale exacerbée par la polygamie et la pauvreté.
Et pourtant le pardon sera au bout du chemin...
Court, saisissant et inspiré de faits réels.

La malédiction d'être fille (Sigaud, Dominique)

note: 5la violence comme système Annie - 14 novembre 2019écoutez

Prix Livre et Droits de l'homme, ce livre est l'état des lieux mondial des violences faites aux filles.
Il détaille par ailleurs les violences faites aux filles en France, aux États-Unis, en Égypte et en Inde.
Éclairant et nécessaire.

Mes huiles essentielles (Macheteau, Sophie)

note: 5huiles essentielles pour chaque saison ROZE PASCALE - 14 novembre 2019écoutez

Excellent guide, bien expliqué...avec pleins d'idées. je vais surement l'acheter

Rosemary's baby (Polanski, Roman)

note: 5Une épouvante sans effets spéciaux GUHENNEC CHRISTIAN - 14 novembre 2019écoutez

Parmi les classiques de l'épouvante psychologique, ce chef d'oeuvre de Roman POLANSKI, vieux de 50 ans, n'a rien perdu de sa splendeur plastique ni de la terreur difficilement explicable qu'il inocule à petits traits. Seules l'inquiétude croissante de Rosemary (admirable Mia FARROW), les mouvements de caméra savants, la litanie entêtante de KOMEDA et mille petits détails dans la mise en scène concourent à faire grimper l'angoisse du spectateur. C'est peut-être dans sa construction que réside la vraie sorcellerie de ce joyau de cinémathèque.

La Vénus à la fourrure (Polanski, Roman)

note: 3Un huis clos étouffant GUHENNEC CHRISTIAN - 12 novembre 2019écoutez

Roman POLANSKI a très souvent illustré dans sa longue carrière les thèmes du masochisme, de la manipulation mentale comme des rapports entre les sexes. Il l'a fait avec la complicité (perverse ?) du spectateur en bousculant les certitudes les mieux ancrées de ce dernier. Dans ce face à face brillant entre une actrice et son metteur en scène théâtral, lequel dirige véritablement l'autre (ses pensées comme ses actes) ? Brillante adaptation moderne de SACHER MASOCH, performances d'acteur et actrice,ce film de POLANSKI ne parait mineur qu'au premier et imparfait regard.

Le Général (Boorman, John)

note: 3Un Robin des bois irlandais GUHENNEC CHRISTIAN - 12 novembre 2019écoutez

Illustration moderne de la lutte éternelle entre gendarmes et voleurs, Martin Cahill (1949-1994) est une authentique figure irlandaise assassiné par l'IRA et devenue mythique et emblématique dans le Dublin des années 90. Boorman retrouve dans ce film tourné en noir et blanc la simplicité de ses meilleurs films (HOPE AND GLORY, DELIVRANCE) loin des envolées mystico-fumeuses d'antan. Le dynamisme voire l’âpreté de sa mise en scène, l'extraordinaire talent de chaque acteur transcendent ce que le sujet pouvait avoir de rébarbatif ou de pontifiant.

Dracula (Coppola, Francis Ford)

note: 3Fantasmagorie moderne à la Méliès GUHENNEC CHRISTIAN - 11 novembre 2019écoutez

Reprenant assez fidèlement l'argument du DRACULA (1897) de Bram STOKER, COPPOLA compose un film-opéra dans lequel il introduit une véritable avalanche d'effets spéciaux (surimpressions, palettes graphiques, mate paintings) tout en s’efforçant de conserver la magie primitive du cinéma, celle de MELIES, des lanternes magiques et du théatre d'ombres. On trouvera au choix le sentimentalisme du film sublime ou détestable. Des costumes d'une inventivité indéniable, des références culturelles fin XIXème siècle innombrables font de ce grand guignol sanguinolent un spectacle à ne pas manquer (sous réserve pour les moins de 13 ans)

Le bal des vampires (Polanski, Roman)

note: 4Merveilleux hommage à la Hammer GUHENNEC CHRISTIAN - 10 novembre 2019écoutez

Roman Polanski s'est souvenu des films de la Hammer Films Productions dont l'age d'or s"achevait précisément dans ces années 70. La où les films de la Hammer manifestaient somme toute une certaine "crédulité" vis à vis du vampirisme ou la lycantropie, Polanski apporte son scepticisme rigolard et son humour distancié. Décors splendides, kitsch assumé, interprétation admirable : LE BAL DES VAMPIRES demeure un incontournable classique.

Les Chutes (Oates, Joyce Carol)

note: 5Les chutes BARIDA LAURENT - 9 novembre 2019écoutez

« Les chutes », mais pas n’importe lesquelles, celles du Niagara, bien sûr ! Et c’est dans cet endroit envoutant, que le récit se passe.
Juin 1957, le révérend Gilbert Erskine se jette dans les chutes du Niagara. Or il vient juste de se marier ! Son épouse Ariah Littrell est perçue par celui-ci, plus comme une sœur que sa femme. Leurs parents respectifs, pasteurs, ont arrangé leur union. Ainsi, Ariah ignore tout de la nature des hommes, son seul référentiel : la Bible. La nuit de noces, vire au cauchemar pour Gilbert, qui pour se purifier et pour unique issue, décide de se jeter dans les Horseshoe Falls…Pendant une période de 7 jours et nuits, elle va ectoplasme féminin chercher son époux. Ce qui fera d’elle, la « Veuve blanche des Chutes ». Un brillant avocat, Dirk Burnaby, va tomber sous le charme de cette belle ingénue, l’épouser, et avoir trois enfants. Jusqu’au moment où Ariah va montrer des troubles sérieux de comportement…Dans ce roman, Joyce Carol Oates, entrecroise, deux intrigues importantes, le rôle de la religion et pour le moins, la lutte pour la protection de l’environnement.
Finalement, un indicible plaisir offert par Joyce Carol Oates.

L'estrange malaventure de Mirella (Vesco, Flore)

note: 5Un rigolement ! Annie - 5 novembre 2019écoutez

Écrite dans un faux vieux français, cette reprise du "joueur de flûte de Hamelin" est une très maligne réinvention, drôle, parfois inquiétante (comme les contes), et tout à fait savoureuse.

Flore Vesco a reçu le prix Vendredi 2019 (Premier prix national de littérature adolescente) pour ce titre.

Sauveur & fils. (Murail, Marie-Aude)

note: 5une plongée réjouissante dans la vie des familles d'aujourd'hui Annie - 30 octobre 2019écoutez

A travers les rencontres et les aventures de ce psychologue clinicien au nom prédestiné (Sauveur !), Marie-Aude Murail nous entraine dans les petites vies d'ados et de parents ordinaires.
Il y a beaucoup d'amour, de maladresse, de la souffrance aussi, et puis des hamsters, des larmes et des rires.
Des histoires de vie racontées avec grand talent et une série qui peut faire du bien, aux parents, comme aux ados.
(Et contrairement à ce qu'annoncent les couvertures, les personnages principaux ne sont pas des hamsters..Quoi que..).

La couleur du mensonge. (Beaty, Erin)

note: 5medieval love story Annie - 30 octobre 2019écoutez

Tentée par la couverture et pensant lire de la fantasy, je me lance dans la lecture.
Point de fantasy, mais un beau personnage féminin qui sort de l'adolescence dans un monde dangereux pour les femmes.
La rencontre avec un jeune soldat sera le début d'une aventure agitée et intense en émotions.
De l'aventure et de l'amour. Miam.

Shi n° 1
Shi. (Zidrou)

note: 5Shi VASSE SABRINA - 30 octobre 2019écoutez

Un mélange de mythologie japonaise, art du tatouage, balance ton porc, tout ça entre deux époques, la notre et l'ère victorienne. Une très bonne BD que j'ai beaucoup apprécié. J'attends le tome 4 !

A la ferme (Guettier, Bénédicte)

note: 5A la ferme VASSE SABRINA - 30 octobre 2019écoutez

Un album rigolo pour les tout petits et les grands.

La doctrine des bonnes intentions (Chomsky, Noam)

note: 3La doctrine des bonnes intentions BLAIZIN LUDOVIC - 17 octobre 2019écoutez

Au cours d'entrevues s'étalant de 2003 à 2005, N. Chomsky et D. Barsamian exposent les véritables motifs qui se cachent derrière la politique étrangère des nations telles que la France, les Etats-Unis d'Amérique (E.U.A), l'Angleterre. La thèse des auteurs est de dire que les bonnes intentions qui justifient les interventions militaires d'une de ces pays n'est ni plus ni moins qu'un nouvel outil idéologique qui vient alimenter la propagande destinée à soutenir les intérêts géopolitiques de ces pays envers les autres pays plus faibles militairement.